Découvrez 150.000 raisons de choisir Lexitech pour vos traductions financières et juridiques !...

mardi, 12 novembre, 2019

La traduction financière, tant pour le secteur financier que pour les rapports financiers de toute entreprise, constitue un véritable défi.
Geert, notre General Manager, est lui-même issu de ce secteur. Depuis un certain temps déjà, il était à la recherche de solutions susceptibles de faire la différence. La semaine dernière, Lexitech a obtenu l’exclusivité sur la base terminologique financière de Jean-Paul Glorieux. Jean-Paul a derrière lui une longue carrière en tant que traducteur et banquier… Au fil des ans, il a constitué et mis à jour son précieux répertoire de terminologie. Son glossaire comprend quatre langues :

  • le français ;
  • l’anglais;
  • l’allemand;
  • et le néerlandais.

Il contient quelque 150 000 termes qui proviennent de nombreux sous-domaines :

  • Banques;
  • Assurances;
  • États financiers;
  • Placements et investissements;
  • Fiscalité;
  • Gestion immobilière;
  • Audits.

Grâce à cet outil, nous sommes en mesure de livrer des traductions encore plus précises qu’auparavant. Ce niveau de qualité sans précédent est le fruit de la sélection rigoureuse des traducteurs, de la mise à disposition d’un glossaire exhaustif, de l’application de processus éprouvés et du recours à des technologies de pointe. Tous les ingrédients sont présents pour un résultat optimal !

 

Cliquez ici

Comment rédiger un texte destiné à être traduit ?...

lundi, 30 septembre, 2019

« Ne pas nous faire remarquer est sans doute notre meilleure publicité. » Telle est notre devise.

L’agence de traduction Lexitech fournit des traductions de qualité dans les délais souhaités et tient compte de vos instructions, spécifications, guides de style et remarques.

Rien n’est laissé au hasard. En cas de doute, nous demandons des éclaircissements avant l’échéance de livraison convenue. Vous pouvez aussi prendre certaines mesures pour diminuer le risque de confusion :

  • Évitez le jargon technique. Les termes que vos collègues et vous utilisez fréquemment en interne peuvent être inconnus du traducteur. Celui-ci pourrait alors se tromper et produire une traduction inadéquate.
  • Évitez les abréviations et/ou les acronymes. Écrivez « plan d’action » plutôt que « PA » ou encore « règlement de travail » au lieu de « RT », etc.
  • Évitez les références culturelles. Elles rendent la traduction d’autant plus difficile qu’elles font référence à un concept qui n’existe peut-être pas dans la langue cible. Une phrase comme « On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher » fera probablement sourire les amateurs de comédie française, mais elle sera difficile à transposer dans d’autres langues et d’autres cultures, totalement étrangères à cette réplique de Michel Blanc devenue populaire dans la francophonie au travers du film Les Bronzés.
  • Accompagnez votre texte à traduire de matériel de référence et de contexte. Vous pouvez, mais vous ne devez pas forcément fournir un guide de style détaillé. Sachez toutefois que quelques mots d’explication aident parfois les traducteurs à comprendre de quoi il s’agit.

Grâce à ces quelques conseils, c’est vous, et votre entreprise, qui occuperez le devant de la scène, tandis que Lexitech et ses traducteurs se feront plus discrets que jamais.

Envie de découvrir la méthodologie de Lexitech ?

 

Lexitech et la gestion du contenu...

lundi, 10 juin, 2019

La raison d’être de Lexitech est d’aider ses clients à partager leur contenu dans le monde entier. Ce contenu peut se présenter dans les formes et les variantes les plus diverses et peut avoir été rédigé dans n’importe quelle langue parlée sur notre planète. Au cours de l’année écoulée par exemple, nous avons traduit des documents vers 44 langues différentes.

Grâce à nos services de traduction, nous offrons une première solution à nos clients… mais le casse-tête ne s’arrête pas là. Le contenu existe dans plusieurs langues (ça, c’est sous contrôle), sous plusieurs formes (Internet, version papier, mobile…), dans diverses versions (B2C, B2B, à l’intention des monteurs, pour les formateurs…), pour divers pays, à propos de différents modèles, etc. Une partie du travail est fournie par le département marketing, une autre par les rédacteurs techniques, et une autre encore par les collaborateurs chargés des relations publiques. Enfin, toute la documentation doit être produite dans des délais stricts : cycles de rapports, lancements de produits, séminaires, salons, législation. Les échéances pleuvent, ce qui rend la tâche particulièrement ardue pour les personnes avec lesquelles nous travaillons au quotidien.

Nous avons eu l’opportunité d’analyser cette situation aux côtés de nos clients (parfois dans le feu de l’action, parfois en prenant un peu plus de recul à l’issue d’une période chargée) et nous nous sommes mis en quête d’un outil nous permettant de faire face à une telle complexité. C’est ainsi que Lexitech est devenue Silver Partner de Schema ST4, une solution particulièrement efficace pour la gestion de documents complexes. Schema ST4 n’est certes pas une baguette magique, mais c’est un instrument puissant qui a prouvé toute sa qualité et son utilité en tant qu’outil utilisé par quelque 300 entreprises industrielles.

Chez Lexitech, nous avons décidé de consacrer des ressources au marketing, à la vente et au service après-vente de Schema ST4, et nous nous réjouissons d’ores et déjà à l’idée d’aborder cette thématique intéressante avec vous.